Remèdes Vidéo

L’immunité : Introduction (Partie 1)

Nous avons décidé de vous parler d’un sujet bien d’actualité en ce début de
période hivernale : l’immunité.

Le système Immunitaire

En effet, nous arrivons dans une saison où l’on voit débarquer toute une série
de virus notamment parce que les conditions climatiques deviennent plus
favorables à leur émergence, parce que l’on vit dans des univers plus clos en
raison des températures plus froides et c’est particulièrement le cas pour les
virus respiratoires.

Ces microbes existent depuis la nuit des temps et nous sommes naturellement
équipés pour lutter contre ces attaques, grâce à notre système immunitaire.
Il est redoutablement efficace mais seulement si on en prend bien soin.
En quelques mots, comment tout cela fonctionne-t-il ?
Nous avons plusieurs lignes de défense qui vont constituer l’immunité dite
« innée » et l’immunité dite « acquise ».

L’immunité innée est d’abord constituée des mécanismes qui vont, tout
simplement, empêcher le microbe d’entrer dans notre organisme. Ce sont les
barrières physiques comme la peau, les muqueuses, les cils et poils
(notamment du système respiratoire), l’acidité de l’estomac, le microbiote
intestinal, …
Dans un deuxième temps, il y aura production de substances antivirales et
antibactériennes « généralistes » qui vont induire une réponse inflammatoire
bénéfique, voire de la fièvre, tout aussi intéressante. Dans ce cas, la réponse
n’est pas orientée vers un pathogènes spécifiques, c’est une réaction contre
des cellules atypiques ou un agent reconnu comme pathogène.
Les réactions de cette immunité innée sont rapides et apparaissent dans les
moins de 12 heures qui suivent l’infection.

L’immunité acquise ou adaptative, plus lente, puisqu’elle va se constituer dans
les 1 à 7 jours après l’infection, est un processus grâce auquel le système
immunitaire va apprendre et conserver le souvenir du pathogène via les
anticorps. Cette mémoire prendra tout son sens lorsque l’organisme sera une
nouvelle fois infectée par le même microbe. Puisque nous avons déjà les
anticorps spécifiques à l’agent qui nous infecte, nous avons déjà tous les outils pour le combattre (c’est d’ailleurs ce mécanisme qui est utilisé lors de
l’injection des vaccins traditionnels).
Les acteurs de ce système immunitaire, ce sont les globules blancs, appelés
aussi leucocytes, dont il existe plusieurs sortes, en fonction du rôle et du type
d’immunité.

Tout comme l’ensemble des différents mécanismes gérés par le corps, le
système immunitaire fonctionnera plus ou moins bien, en fonction de la
manière dont on va le « traiter », c’est-à-dire comment on va le nourrir,
comment on va l’entretenir et également ce qu’on peut lui apporte pour que
son fonctionnement soit optimal.

Quelles sont les choses à faire et celles à ne pas faire pour s’assurer d’avoir un système immunitaire en pleine forme pour traverser l’hiver en pleine santé ?

D’un point de vue général, plusieurs axes sont importants à respecter dont :

  • L’alimentation
  • Le sommeil
  • L’activité physique
  • La gestion du stress
  • La gestion de l’exposition à des polluants

Tous ces aspects vont influencer l’état de notre système immunitaire.

Pour la partie 2, c’est par ici !

0 comments on “L’immunité : Introduction (Partie 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :