Remèdes Vidéo

L’immunité : Compléments Alimentaires (Partie 3)

Quels sont les compléments alimentaires pour l’immunité?

Bien sûr, il ne faut pas oublier que la meilleure façon de ne pas être en déficit
de nutriments, vitamines, minéraux et oligoéléments reste l’alimentation comme nous l’avons vu dans la deuxième vidéo.
Toutefois, pour certaines catégories de « vitamines et minéraux », il est parfois
nécessaire de recourir à la complémentation.

La Vitamine D

Elle est une vitamine indispensable au fonctionnement du système immunitaire, mais pas seulement, puisque l’on sait qu’un taux bas de vitamine D favorise l’apparition de bons nombres de maladies telles que diabète, MCV, ostéoporose, … et même certains cancers.
Elle joue également un rôle clé dans les infections hivernales telles que grippes,
rhumes, etc. puisqu’elle est notamment nécessaire à la production des protéines
antimicrobiennes dont nous avons parlé dans la première vidéo.
Dans ce cas, le meilleur moyen d’avoir un taux de vitamine D adéquat est l’exposition au soleil. Vous l’aurez compris, le temps d’ensoleillement dans certaines région, l’utilisation d’écran total pour se protéger du soleil et surtout le
manque d’exposition lié à notre rythme de vie, ne donne pas la matière première à notre organisme pour fabriquer sa forme active, qui, de surcroît, ne sera obtenue qu’après avoir encore fait l’objet de transformations notamment
au niveau du foie et du rein.
Il faudrait s’exposer au soleil entre 30 et 45 minutes par jour pour avoir
naturellement un taux de vitamine D optimal. Il n’y a par ailleurs que peu d’aliments qui fournissent des apports des suffisants en vitamine D.
La complémentation est donc dans ce cas indispensable, particulièrement entre
les mois d’octobre et avril. On trouve des formes naturelles fabriquées à partir de lichen boréal ou de lanoline de mouton (laine).

Le plus simple est de commencer une supplémentation après une prise de sang pour vérifier votre carence.

Le Magnésium

Le magnésium est extrêmement important pour notre organisme car il va catalyser environ 400 réactions biochimiques fondamentales dans notre corps. Son manque est la cause de fatigue, de stress et d’anxiété, des spasmes musculaires et des crampes mais aussi de déclenchement et d’aggravation de la plupart des pathologies.
Il faut donc être attentif aux signes qui nous font penser à un manque de Magnésium (crampes, œil qui sursaute, …) et surtout si l’on est quelqu’un des très stressé car dans ce cas il y a une fuite du Magnésium dans les urines.
Et si l’on en revient à nos infections hivernales, le magnésium est indispensable
à la conversion de la vitamine D dans sa forme active. Il est cofacteur de ces
conversions.
Ceci implique que la carence en Magnésium, outre tous les autres inconvénients, rend le métabolisme de la vitamine D inefficace. C’est donc un élément indispensable à une bonne immunité !

Le Zinc

Le zinc est un minéral central dans l’immunité puisqu’il va permettre la multiplication des globules blancs et de nos anticorps.
Le problème du zinc est que :

  • Les sources alimentaires de zinc sont les huîtres, les fruits de mer et les poissons qui sont extrêmement polluées aujourd’hui et donc peu recommandables.
  • Les viandes, mais même maigres, ce ne sont pas les aliments à consommer en grandes quantités parce qu’ils sont pro-inflammatoires.
  • Son absorption diminue avec l’âge.

Il est donc intéressant de prévoir une complémentation en zinc.
Mais attention, le zinc est également un facteur de croissance des bactéries qui
l’apprécient beaucoup. Il faudra donc penser à l’arrêter en cas d’infection bactérienne et donc, par mesure de prudence dès que l’on commence une infection, sauf si l’on est certain qu’il s’agit d’une infection virale.

La Vitamine C

Elle est également une vitamine aux rôles multiples. Par contre, dans ce cas, on la trouve très facilement dans les fruits et légumes pour peu qu’on la préserve. Elle est en effet très sensible à la chaleur et aux conditions de conservation. Donc on la trouve surtout dans l’alimentation crue. Par exemple, un kiwi contint 50 mg de vitamine C.
Mais, toutefois, si l’on veut atteindre un taux optimal de vitamine C, surtout en
cas d’infection, il vaut mieux prévoir une complémentation. Cette vitamine est vraiment très importante pour notre immunité, elle va protéger la membrane de nos globules blancs (antioxydante), les « allumer », participer à la synthèse des anticorps, permettre les réactions grâce auxquelles les globules blancs vont produire les substances qui vont détruire les virus et les bactéries,…
En cas d’infections, la consommation de vitamine C est telle qu’il est préférable
dans apporte pour pouvoir recharger nos cartouches. On peut en trouver des formes naturelles extraite de l’acérola.

<<< Partie 2 Partie 4 >>>

2 comments on “L’immunité : Compléments Alimentaires (Partie 3)

  1. Ping : L’immunité : Les Plantes (Partie 4) – Simple Comme Nature

  2. Ping : L’immunité : Hygiène de Vie (Partie 2) – Simple Comme Nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :